Qu'est-ce que mange un ragondin ?

Le ragondin est un animal  qui peut faire penser au castor par bien des aspects, mais se révèle en réalité faire partie d’une autre famille appelée myocastor. Ce gros rongeur se manifeste surtout dans les milieux aquatiques d’eau douce, il possède donc la plupart des caractéristiques des rats musqués ou autres animaux plus ou moins ressemblants. Mais que mange un ragondin ?

A l’instar de beaucoup d’autres rongeurs, le ragondin a un régime diversifié selon l’environnement, mais qui gravite néanmoins toujours autour de son attitude herbivore. Il se nourrit donc principalement dans la nature de plantes aquatiques, de racines d’herbes et d’écorces. Il peut également se nourrir occasionnellement de céréales comme le blé ou le maïs, et, à de très rares moments, consommer des moules d’eau douce ou encore des écrevisses. Pour manger il utilise la préhension de ses petites pattes. En somme, le ragondin ne possède pas un régime alimentaire qui lui confère le statut de nuisible car il n’est pas une menace pour les récoltes de l’homme. Néanmoins, sa propension à détruire un grand nombre d’arbres et de structures boisées peut éventuellement rendre embarrassante sa présence lorsque de ces structures dépendent des écosystèmes ou infrastructures déployées par les êtres humains (barrages, fortifications, etc). Son nom binominal : le Myocastor Coypus.

Ce gros rongeur, originaire d'Amérique du sud, est introduit en Asie, Afrique orientale, Amérique du nord, Europe au XIX siècle pour l'exploitation de sa fourrure bon marché dans le monde. Son poids moyen est de 7 kg avec un corps d’une taille de 40 à 60 cm et une queue de 25 à 45 cm. Sa grande queue est cylindrique. La durée de vie des ragondins et de l’ordre de 10 ans avec une période de gestation après reproduction de 130 jours environ. La femelle allaite ses petits pendant 60 jours et à 3 mois elle les laisse vivre leur vie. Elle peut avoir plusieurs portées par an, généralement au nombre de trois. Ils préfèrent vivre dans les eaux douces comme les rivières, fleuves ou étangs en Amérique du Sud, en revanche dans les pays où ils ont été introduits, ils résident dans les fossés et canaux reliant les marais. Ces petits mammifères creusent un terrier de 6 à 7 m le long des berges contenant plusieurs entrées, dont une subaquatique. Cependant ils utilisent parfois les terriers creusés par le rat musqué avec qui ils entrent en concurrence. Le ragondin possède quatre grandes incisives de couleur orange. Présent dans différentes régions de France, particulièrement dans le sud, il cause des dégâts : détruit les nids d’oiseaux aquatiques et dégrade les berges favorisant leur érosion progressive. Par la quantité de terre exportée dans l'eau à chaque terrier creusé, le ragondin provoque également l'accélération du comblement des fossés et canaux.

Les ragondins sont qualifiés de nuisibles suite aux ravages causées chaque année. Ce petit mammifère vivant dans les cours d’eau n’a pas de prédateur naturel dans les pays où il a été introduit. Lors des temps hivernaux, les ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle.